ACCORD AU SOMMET : alliance google, Apple, Amazon pour la maison connectee

Posté le 22/12/19 par Bruno De Latour dans Lettre mensuelle,  Aucun commentaire

 

Google Home, Apple Homekit ou Amazon Alexa s’allient autour
du protocole « Connected Home over IP » pour ainsi mettre fin, d’ici un an, aux problèmes d’incompatibilité.

Le marché est trop important pour que la guéguerre des standards se poursuive plus longtemps. Les trois acteurs majeurs du secteur de la maison connectée vont finaliser un standard domotique commun en partenariat avec la «Zigbee Alliance»,qui regroupe les principaux acteurs industriels. Le futur protocole baptisé CHIP pour « Connected home over IP», sera commun et ouvert. Il devrait permettre de contrôler depuis n’importe quelle interface – Google Assistant, Siri, Alexa ou d’autres – les différents objets connectés de la maison : alarmes, serrures, ampoules, prises de courant, thermostats, volets roulants… Une conviction commune : les appareils domestiques intelligents doivent être sûrs, fiables et transparents à utiliser. Aussi faut-il définir un ensemble spécifique de technologies de mise en réseau IP pour la certification des appareils. Avec une approche open source pour le développement et la mise en œuvre de ce futur protocole de connectivité unifié. Les protagonistes du projet expliquent que la première version adoptera les spécifications du Wi-Fi, (y compris 802.11ax -alias Wi-Fi 6), c’est-à-dire 802.11a / b / g / n / ac / ax;

Principaux acteurs du futur protocole

Thread (sur 802.15.4-2006 à 2,4 GHz); et implémentations IP pour Bluetooth Low Energy, versions 4.1, 4.2 et 5.0 pour le réseau et les protocoles sans fil physiques. Un groupe de travail s’est fixé comme mission de finaliser ce protocole commun avant la fin 2020. Avec la sécurité comme principe fondamental de conception.
Le projet CHIP a donc deux objectifs : simplifier la construction d’objets compatibles et améliorer l’expérience des utilisateurs. Avec l’espoir qu’en abaissant ces barrières, les ventes exploseront. Comme nous l’indiquions dans ces colonnes, le marché devrait atteindre 1,5 milliard d’unités vendues en 2023. Pour rassurer les consommateurs, Amazon, Apple et Google se sont engagés à continuer de prendre en charge les et leurs produits existants. Et le responsable de la Zigbee Alliance de commenter : « l’année prochaine sera une période de temps où les fabricants et les leaders des normes étudieront la meilleure avenue pour tous, dans le but de terminer un projet de spécification d’ici la fin de 2020, qui vise à faire en sorte que les maisons intelligentes fonctionnent tout simplement ». L’avenir de l’IoT en dépend.

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *