L’ IA VA FACILITER NOTRE QUOTIDIEN

Posté le 30/03/19 par Bruno De Latour dans Lettre mensuelle,  Aucun commentaire

 

Avalanche d’ouvrages sur le sujet, profusion d’articles et de conférences,encore peu
d’applications dans l’univers du Smart Home. Avec ses 209 objets connectés, Luc Julia teste dans sa propre maison connectée la future offre de Samsung.

Les robots ne vont pas nous tuer. La voiture autonome n’existera jamais. Les ordinateurs ne font que « reconnaître », ils n’ont ni connaissance ni intelligence. Luc Julia, CTO de Samsung, bouscule les idées reçues. Face à l’avalanche de bêtises, il a décidé de rétablir la vérité. « L’intelligence artificielle n’existe pas » est le titre de son ouvrage. Il nous a accordé un entretien exclusif lors de son passage à Paris. Son futur produit, destiné à l’homme, reposera sur trois piliers : la maison, la santé et la voiture. Un assistant intelligent. On pourra alors comprendre la convergence entre l’IA, l’IoT, et même les robots. Une conférence, avec les responsables de Microsoft Expérience, se tiendra à ce sujet au cours du congrès SIDO, consacré aux objets connectés. « La robotique évolue et les objets connectés captent de plus en plus de données grâce à l’IA, notamment avec l’utilisation des réseaux de neurones. L’évolution de ces trois technologies est en train de construire le futur de l’industrie », explique Sébastien Roche, Senior Manager IT, Sopra Steria Consulting. L’Intelligence Artificielle de Mensci appréhendera progressivement l’environnement et les habitudes de chaque utilisateur et pourra proposer des actions pour protéger au mieux le foyer au quotidien et permettre à chacun d’atteindre le bien-être. Pour cela, Mensci collecte, analyse et décrypte les données de la maison et de ses habitants, construit des modèles prédictifs et anticipe toute situation anormale pour garantir confort et tranquillité. Grâce à la puissance de ses algorithmes, Mensci sera à même d’anticiper des dangers afin de les éviter, et ce, avant même qu’ils n’arrivent. Cas concret : aujourd’hui un détecteur de fumée avertit une fois l’incendie déclaré. Demain, Mensci aura la capacité d’alerter bien plus tôt, avant même un départ de feu, voire même de l’empêcher en neutralisant le risque, par exemple en éteignant un fer à repasser qui serait resté allumé, alors que plus aucun des occupants ne serait dans la maison. Le rythme des performances des assistants vocaux est tellement rapide que même Apple a du mal à suivre. Il a fallu que la marque à la pomme achète récemment une poignée de sociétés afin d’améliorer Siri et son portefeuille de produits. Parmi ces sociétés, Pullstring, une start-up qui aide les développeurs à concevoir des applications vocales. C’est surtout le rachat de Laserlike qui devrait aider Apple à en apprendre davantage sur les habitudes de ses utilisateurs et à personnaliser davantage l’assistant vocal. Un savoir-faire qui serait bien utile en domotique mais quelle entreprise nationale utilise une technologie comme celle de Laserlike ? Un nouveau groupe d’intelligence artificielle s’organise chez Apple (dirigé par un ancien chercheur de chez Google). Il serait temps que l’IA vienne faciliter notre quotidien, progressivement envahi par des objets connectés, trop souvent capricieux.
Bruno de Latour

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *