HONG-KONG, smart city mondiale

Posté le 29/01/18 par Bruno De Latour dans Blog, Lettre mensuelle,  Aucun commentaire

 

Décision claire du gouvernement : il faut « faire de Hong Kong une Smart City de classe mondiale ». La feuille de route vient d’être publiée. Une nouvelle dynamique s’enclenche pour les cinq prochaines années. Un exemple.
Après les réflexions, les études, la définition de la stratégie, les décisions sont désormais prises : il faut faire de Hong Kong une « Smart City mondiale » pour faire face aux challenges urbains, améliorer le management de la ville, développer la qualité de vie, l’efficacité, la sécurité et l’attractivité de Hong Kong. Une Smart City qui attire les nouveaux talents, inspire les innovateurs. Six grands axes ont été définis afin d’impulser une nouvelle dynamique sur les cinq prochaines années : “Smart Mobility”, “Smart Living”, “Smart Environment”, “Smart People”, “Smart Government” et “Smart Economy”.
Une Smart City est centrée sur ses habitants (people-centric). Elle doit être construite à partir de leurs besoins. Les bénéfices doivent être perçus et ressentis par les résidents et les visiteurs. Conscients de l’évolution constante que le projet doit connaître, les responsables ont prévu une révision régulière afin d’introduire les nouvelles applications I&T pour la ville.
Smart People
À la fois parce que la part de la population de plus de 65 ans devrait passer de 16 % en 2016 à plus de 30 % en 2036, mais aussi parce qu’il est conscient des enjeux, Hong Kong souhaite donner toutes ses chances aux prochaines générations. D’un côté, des efforts gouvernementaux pour aider les personnes âgées et handicapées, avec la création d’un fond d’un milliard de HKD pour soutenir la recherche et améliorer l’accès aux équipements adaptés et aux services de rééducation. De l’autre, de nombreux programmes éducatifs vont être mis en place, principalement en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM), dès les cycles primaires et secondaires. En particulier, des stages proposés aux élèves du secondaire dans les domaines des technologies de l’information et dans la recherche et le développement. Pour améliorer la compétitivité de ses entreprises, Hong Kong va apporter un soutien financier et logistique, aux jeunes entrepreneurs et aux start-up dans le cadre du Science Park et du Cyberport Smart-Space, deux lieux d’incubation dédiés aux jeunes pousses du secteur de l’innovation et des nouvelles technologies.
Smart Environment
Un plan de travail Smart City s’inscrit dans le cadre du Plan d’Action Climat 2030+ en réponse aux accords de Paris de la COP21. Le gouvernement souhaite des constructions « vertes et intelligentes », peu gourmandes en énergie, à travers l’installation de nouveaux systèmes de mesure de consommation d’eau, la mise en place des parkings adaptés au rechargement de véhicules électriques et disposant d’information en temps réelle sur la disponibilité des places.
L’installation d’ampoules LED devrait débuter dès le début de l’année 2018 pour l’éclairage public sous l’égide du Highways Department dans le cadre du LED Public Street Replacement Programme.
http://www.bpifrance.fr/A-la-une/Actualites/Entrepreneurs-francais-il-y-a-des-places-a-prendre-a-Hong-Kong-!-28922
Smart Government
Le gouvernement entend mettre à jour ses infrastructures pour devenir pleinement Smart. Ainsi, seront installés dans certains secteurs, des lampadaires intelligents, équipés de capteurs météorologiques et capables de récolter des données de trafic et de flux de circulation des personnes en temps réel. Ils pourront fournir d’autres services comme le Wi-Fi, des informations sur le quartier et sur le réseau, ainsi que la future 5G (à Hong Kong d’ici à 2020), qui devrait permettre une meilleure implémentation de l’Internet des Objets (IdO) dans l’espace public et privé pour les usagers.
Smart Economy
Une promotion plus forte des projets Fintech, une systématisation des services bancaires en ligne, l’accroissement des passerelles entre le secteur bancaire et les entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies. Pour le secteur touristique, il s’agira d’adopter des fonctionnalités issues des technologies de l’imagerie virtuelle (réalité augmentée, etc.) et de technologies de l’information et de la communication pour enrichir l’expérience des visiteurs. Dans les cinq prochaines années, des plateformes devraient voir le jour pour fédérer universités, instituts de recherche et entreprises. Les collaborations devraient s’amplifier entre Hong Kong et Shenzhen par le développement du parc technologique de Lok Ma Chau Loop. Par ailleurs, de nouvelles déductions de taxes devraient apparaître pour 2018 à destination des entreprises impliquées dans des activités de R&D. Cette feuille de route, loin d’annoncer des mesures radicales et originales, expose les ambitions de Hong Kong, et sera suivie par la création d’un bureau « Smart City » au sein du gouvernement pour coordonner ces actions.
Un programme inspirant.
Bruno de Latour

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *