DN 326: LE BATIMENT SE CONNECTE

Posté le 01/11/17 par Bruno De Latour dans Lettre mensuelle,  Aucun commentaire

 

La tendance est trop forte pour l’éviter..portes connectées, fenêtres connectées, mobilier de béton connecté, maisons connectées.Les salons Batimat et Interclima+Elec devraient célébrer cette lame de fond.Un formidable potentiel de création saisit le monde du bâtiment. Et les start-up ont le beau rôle.
La connectivité s’est emparée des marchés. Le monde des télécoms , de la connectivité, après avoir conquis les professionnels de l’électricité, de l’électronique, de la sécurité, des automatismes, s’attaque au dernier marché, le plus traditionnel et le plus difficile à convaincre, celui du bâtiment. Même les organisateurs de salons, de foires et de séminaires rebaptisent leur forum ou congrès en y ajoutant une cerise de connectivité sur leur gâteau au risque de paraître défraîchis. Du sol au plafond, une tornade de connectivité enveloppe tous les corps de métier du bâtiment même les plus traditionnels.La demande pour l’innovation dans le secteur du bâtiment n’a jamais été plus forte », note Schneider Eletric, qui utilise des technologies d’avant-garde pour créer les bâtiments de demain avec la promotion de l’offre EcoStruxure Building. Pressés, Bouygues Immobilier, Vinci, Samsung font appel à des innovateurs spécialisés dans l’IoT pour faire face à la concurrence. Les start-up sont sollicitées pour apporter leurs solutions de connectivité. Ainsi, la start-up française Intent Technologies, dont le modèle d’affaires prouve que les solutions les plus intéressantes ne sont pas développées par les acteurs traditionnels du bâtiment. Cette start-up se place à l’opposé des acteurs traditionnels du marché. Elle ne crée pas d’objets connectés, mais propose une plateforme numérique permettant de connecter les bâtiments de ses clients. Elle a développé un standard permettant aux grands groupes, avec qui elle est en contrat, d’optimiser l’exploitation des services de leurs bâtiments. Sa plateforme logicielle intentPlatform permet à tous les acteurs du bâtiment intelligent de partager un même socle technique facilitant l’exploitation et le partage de données. Histoire de faire sortir les pépites du bois, Engie Axima, filiale d’Engie, lance de nombreux appels à projets. « Passer d’une enveloppe physique à un support de solutions digitalisées », est la proposition plus concrète et volontaire d’Engie. Trop habitués à accéder à l’information en temps réel, les consommateurs connectés et nomades ne comprendraient pas que leur habitat ne leur délivre pas, à son tour, quelques informations sur son état général.
Bruno de Latour

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *