DN n° 322 : BOSCH SMART HOME

Posté le 14/06/17 par Bruno De Latour dans Lettre mensuelle,  Aucun commentaire

 

Arrivant sur le marché quelques années après ses concurrentes, la multinationale allemande Bosch souhaite déjà occuper la place de leader… Présente dans les domaines de l’électroménager, du bricolage en passant par le jardinage, le groupe peut en effet jouer les trouble-fête...

L‘arrivée du groupe BOSCH dans le secteur de la maison connectée sera un événement important lors du lancement d’ici quelques semaines*. D’abord parce que cela crédibilise le secteur, ensuite parce que les consommateurs connaissent le sérieux et la fiabilité de la marque qui a déjà plus d’un pied dans les chaumières françaises. Le groupe Bosch, dirigé en France par Heiko Carrie, considère ce nouveau marché avec grand intérêt. « La France est un pays essentiel pour Bosch. Nous avons investi en France 60 millions d’euros en 2016 et nous allons poursuivre nos efforts. Par ailleurs, dans les cinq prochaines années, nous investirons 300 millions d’euros dans notre centre d’intelligence artificielle » déclare à la presse le président de Bosch France-Benelux le 18 mai. « Les solutions Bosch pour la maison intelligente visent un marché en plein essor, avec une croissance de 60 % à fin 2016 en France et un marché estimé en 2021 à près de 2 milliards d’euros en France et près de 80 milliards de dollars dans le monde. » L’offre domotique est positionnée dans le haut de gamme (on peut imaginer une Mercedes de la domotique…) avec au centre un contrôleur qui pilote et coordonne l’univers des périphériques : détecteur de mouvement, prise connectée, thermostat de radiateur, et surtout une caméra intérieure 360° avec une caméra associée pour l’extérieur qui fait aussi office de portier et d’éclairage. Le protocole utilisé est Zigbee, car le groupe est membre depuis longtemps de la Zigbee Alliance, mais cela pourrait évoluer et s’ouvrir rapidement à d’autres protocoles. La vision du Smart Home, pour le groupe allemand, repose sur trois piliers : le confort, la sécurité et l’efficacité énergétique. En fonction de ses priorités, le consommateur aura le choix entre trois packages de base, auxquels il faudra ajouter quelques options (comme dans l’automobile d’ailleurs…). Le package comprend évidemment le Smart Home Controller, la Smart Home App, quelques thermostats contact porte/fenêtre, détecteur de fumée. Avec trois packages proposés pour la gestion de l’énergie (mais assez réduite puisque 3 thermostats de radiateur), la sécurité et la qualité de l’air intérieur. Le budget serait de l’ordre de 300 euros. À peine suffisant pour s’offrir cette caméra intérieure innovante, fleuron de l’offre. Elle est capable de filmer en Full HD, dispose d’un mode privé à enclencher depuis son smartphone ou tout simplement en rétractant la tête contenant le capteur vidéo dans son socle.Le flux vidéo est chiffré à sa création et à l’envoi vers le service Cloud. L’important dans cette offre est qu’elle est bien pensée, astucieusement désignée et qu’elle permet facilement de lancer des scénarios. Une série de routines quotidiennes facilitent l’usage « je sors », « j’arrive » et « relax » qui crée une atmosphère reposante associée à un éclairage tamisé. Pour ce faire, le géant allemand s’est associé à Philips Lighting qui fait partie des premiers partenaires de l’offre Smart Home. Réinventer la maison, tels sont la volonté et le pari du groupe BOSCH qui va redynamiser et stabiliser ce secteur.Bruno de Latour

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *