DN n° 319 : ECONOMISER L’ENERGIE

Posté le 01/03/17 par Bruno De Latour dans Lettre mensuelle,  1 Commentaire

 

Editorial Domotique News 319-Février 2016
ECONOMISER L’ÉNERGIE
La dernière génération d’objets connectés, de thermotstats intelli­gents, devrait permettre d’y parvenir. Enfin…
Encore faut-il que l’outil soit facile à utiliser par les familles, et soit per­formant. 40% des ménages récemment interrogés consi­dèrent que la domo­tiqu pourrait aider à économiser l’énergie. Un résultat qui satis­fait et encourage les constructeurs de ra­diateurs électriques (qualifiés d’intelli­gents), de solutions de pilotage de chauf­fage, de délesteurs etc. Mais savent ils vraiment comment cela se passe réelle­ment dans la réalité quotidienne de la fa­mille ? Dans le cas des familles actives vivant dans de grandes villes, le temps est compté, et le besoin d’automatiser est plus grand. Inutile de se livrer à de grandes enquêtes pour comprendre les attentes des ménages bi-actifs. S’il convient d’installer des détecteurs techniques, capteurs multifonctions (luminosité, présence…) il ne faut pas que ceux-ci viennent perturber le quo­tidien de la famille soit par des pannes (de batterie, par exemple), soit par des dysfonctionnements (hors de portée du réseau, déprogramamtion…). L’idéal étant que ces dispositifs apprennent la vie de la famille (comme le permet la technologie Geofencing, proposée par Honeywell avec son dernier ther­mostat) et améliorent le scénario progressi­vement. C’est seule­ment après quelques semaines que le confort se fera sen­tir et que l’on pourra mesurer l’économie d’énergie. Dans le meilleur des cas… Ne jamais oublier que le cadre familial doit être un lieu de tranquillité et non de complexité. La valeur des objets connectés réside dans les infor­mations qu’ils créent. Autre aspect que nous évoquons régulière­ment, la sécurité. La maison connectée comporte une batterie de capteurs qui fournissent une grande quantité de données. Si certaines sont de nature éphémère, d’autres peuvent être conservées par l’utilisateur. Pour cela, il est nécessaire de s’appuyer sur un serveur multifonctions capable de stocker – en un même lieu – les informa­tions de ces appareils (station météo, appareil pour mesurer la qualité de l’air, thermocapteur pour gérer ses ra­diateurs, balance connectée, ou même pot de fleur intelligent). La sécurité sera toujours un élément indispensable de la maison intelligente.
Bruno de Latour

One Trackback

  1. By DN n° 319 : ECONOMISER L’ENERGIE on Mar 1, 2017 at 14:14

    […] Bruno De Latour La dernière génération d’objets connectés, de thermostats intelli­gents, devrait […]

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *