l’Edito de Bruno de latour- DN n° 275

Posté le 22/02/13 par Bruno De Latour dans Blog, Lettre mensuelle,  11 Commentaires

 

ECONOMIE D’ENERGIE DOMESTIQUE

A quoi sert de mettre au point d’ingénieux systèmes de contrôle et gestion de l’énergie, si l’utilisateur ne modifie pas son comportement ? La psychologie sociale va devoir accompagner de nouvelles incitations comportementales . Plusieurs expériences étrangères montrent que ces incitations doivent être transparentes vis-à-vis des consommateurs, mais aussi qu’il est souvent nécessaire d’impliquer les collectivités locales. Là encore les expérimentations sont très précieuses à la fois pour valider les systèmes, vérifier la facilité d’installation mais aussi le comportement des utilisateurs. La note du Credoc nous indique même
que « dans le cas de l’amélioration de l’efficacité d’un système de chauffage, on enregistre un décalage moyen d’environ 30 % entre les économies prévues et celles qui sont effectivement réalisées. Les pics saisonniers de demande d’électricité ont augmenté en moyenne de plus de 15 % de 2001 à 2011 ». Les techniciens peuvent à juste titre se sentir trahis ! Les comportements de consommation minent en effet les économies d’énergie qu’apporte l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments et des appareils. C’est ce que l’on appelle «l’effet rebond», celui qui annule les progrès qu’apporte la technique. Que faire ? Le gouvernement souhaite « mettre aux meilleures normes énergétiques 1 million de logements neufs et anciens par an à terme ». Conscient que l’énergie consommée au sein du foyer représente en France le tiers de la consommation énergétique finale. Reste à développer le bon réflexe « vert » chez le consommateur final. Et là, les mesures préconisées font preuve d’une sécheresse inventive : concours organisé avec les collectivités locales , diffusion d’information auprès des propriétaires de logements anciens qui ont déjà réalisé des travaux thermiques ( à priori ils savent ce qu’ils ont déjà entrepris!) et diffusion chez les occupants de logements neufs ( s’ils ne sont pas propriétaires il y a peu de chance qu’ils se lancent…). Il faut donc passer à «l’efficacité énergétique active», ou le consommateur améliore son pilotage énergétique. Elle vient d’être mise en lumière par le programme HOMES(1) qui vient de s’achever. Un programme particulièrement instructif dans ce domaine et qui propose une nouvelle vision de l’énergie. « l ‘énergie est un moyen pour produire des services aux personnes », a lancé le président de Schneider Electric la semaine dernière devant la Ministre interloquée. Les solutions d’efficacité énergétique active, indique-t- on dans les conclusions du programme, permettent d’économiser entre 20 et 60 % de la facture globale d’un site, avec un retour sur investissement entre 3 et 7 ans dans le tertiaire, entre 5 et 15 ans dans le résidentiel. Ce n’est pas rien ! Appliquées aux 230 millions de bâtiments européens, ces solutions entraîneraient une réduction jusqu’à 40% du poste de consommation des bâtiments soit 16% de la facture énergétique globale. Sans compter que l’on pourrait créer 600.000 emplois directs en Europe sur 30 ans. Souhaitons que ces conclusions ne restent pas lettre morte et que les acteurs se décident à créer une filière économique de l’efficacité énergétique active. Une importante dynamique pour la domotique qui va devoir répondre à ce besoin essentiel de piloter finement les locaux du bâtiment.
Bruno de latour
(1)HOMES , programme européen de quatre ans ( 2008-2012) regroupe treize partenaires industriels et acteurs de la recherche : CEA, CIAT, Cstb, Delta Dore, EDF, Institut national polytechnique de Grenoble, Philips Lighting, Radiall, Schneider Electric, Somfy, ST Microelectronics,

9 Commentaires

  1. David says:
    mardi, juin 14, 2011 at 7:13

    Bonjour, J’aurais aimé savoir où tu avais trouvé tes sources? car je ne trouve pas les mêmes données quant au marché qui serait de 526,7 millions d’euros en 2010.

  2. David says:
    mardi, juin 14, 2011 at 7:19

    Excusez moi, j’ai été trop direct, je ne vous ai pas vouvoyé comme il se doit! Je voudrais savoir d’où proviennent vos informations afin que je puisse m’en servir et dire qu’elles sont justes et vérifiées. Bien cordialement

  3. Bruno De Latour says:
    mardi, janvier 31, 2012 at 8:01

    Bonjour, Ces chiffres viennent des dernières études de XERFI en particulier.
    Bonne lecture

  4. Vincent Premel says:
    vendredi, février 24, 2012 at 9:24

    Je me demande bien ce que peu comprendre “un pack home cinéma” à 99 € ? Une Logitech Harmony ?

  5. Bruno De Latour says:
    vendredi, mars 9, 2012 at 7:54

    Il s’agit d’une coquille , l’installation de ce “pack Home Cinéma” est de 1299 euros

  6. Shaigan says:
    mardi, avril 24, 2012 at 8:33

    Arf, encore un protocole… Pourquoi ne pas pousser un protocole et le faire aboutir au lieu d’ajouter encore un nom dans la confusion générale?

  7. trackingnewtech says:
    samedi, février 9, 2013 at 9:54

    «Grâce à l’émergence des services de Cloud computing, nous entrons dans une nouvelle ère où le rôle du nuage informatique personnel s’élargit à la vie quotidienne et aux foyers intelligents pour améliorer le rendement énergétique, la santé et le bien-être, ainsi que les activités de divertissements ».

    J’ai du mal à imaginer un exemple qui pourrait illustrer ce propos ? En quoi le cloud va améliorer le rendement énergétique, la santé ?

  8. Bruno De Latour says:
    vendredi, février 22, 2013 at 7:26

    Vous mettez le doigt dessus… question d’imagination.. Le Cloud et la santé mériterait un colloque !

  9. Emertyl says:
    jeudi, mars 21, 2013 at 2:01

    -> trackingnewtech: je pense que ce n’est pas le cloud qui va directement améliorer le rendement énergétique ni la santé. Ce sont les possibilités offertes par l’arrivée du cloud personnel.
    En simplifiant, le cloud n’est qu’une masse de donnée (comprenant l’accès à ces données). Si on croise les bonnes données, on pourrait -potentiellement- en déduire des comportements permettant d’améliorer le rendement énergétique, la santé, etc. Par exemple:
    – consommations d’énergie / informations temporelles
    – habitudes d’alimentation, de déplacement / courbes de poids
    On n’a pas attendu le cloud pour ça: on programme des lave-linge pour se mettre en route en période creuse EDF depuis quelques années! Mais le cloud pourrait permettre d’étendre ce type de réflexe à d’autres activités. Il existe déjà des applications “santé” sur smartphone, il n’en faudrait pas beaucoup pour coupler les données recueillies par ces applications à d’autres informations au travers du cloud…

2 Trackbacks

  1. By Domotique Info on Fév 14, 2012 at 11:32

    […] : Domotique News offre 1 an d’abonnement à DOMOTIQUE NEWS, pour 11 numéros mensuels, d’une valeur de 490 euros […]

  2. […] Domotique qui obtient une moyenne de 7.4 et se voit récompensé par 1 an d’abonnement à DOMOTIQUE NEWS, soit 11 numéros mensuels d’une valeur de 490 euros […]

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *