Reflexion sur les besoins de cablage

Posté le 21/05/09 par Bruno De Latour dans Home Networking,  Aucun commentaire

 

Les installations électriques de l’ère Internet sont identiques aux principes de leur création au 19ème siècle. 
Nous nous satisfaisons d’interrupteurs, de lampes et de prises de courant … au fur et à mesure des nouveaux besoins, nous ajoutons des prises multiples, des rallonges et autres emplâtres. La réparation d’une panne électrique est trop souvent un casse-tête si nous ignorons les subtilités qui ont présidé aux passages des câbles.
De nouveaux matériels nous obligent sans cesse à modifier notre installation ; téléphone, ordinateur, télévision par câble ou par satellite.
La mise en place d’une solution domotique est le moment propice pour intégrer nos besoins actuels, mais surtout anticiper l’avenir. Une règle de base s’impose pour le câblage électrique : faire simple ! 
Evitez les fausses économies qui consistent à minimiser le nombre de fils et de fusibles de façon que : 
· un court circuit ne pénalise pas une grande partie de l’installation · un défaut dans un câble ne concerne qu’une fonction
. modifier le dispositif de commande d’un éclairage ou d’une prise de courant soit facile, de même que l’ajout ou la suppression d’une cloison. 
Pour le téléphone, l’informatique, la télévision, le home-cinéma, etc. : prévoir l’imprévisible ! 
Centraliser les arrivées EDF, téléphone, câble, etc. dans un unique local ou armoire.
Ce local est également l’emplacement idéal pour les décodeurs et autres hub informatiques. Il sera très facile par la suite de partager un unique abonnement au câble entre tous les téléviseurs de la maison, de permettre aux ordinateurs de partager données, connexions Internet et périphériques coûteux. 
Optez pour la solution d’un pré-câblage intégral du logement.
Le principe consiste à faire passer un câble contenant un ensemble de fils (paires téléphoniques et informatiques, fibres optiques, etc.) dans chacune des pièces de la maison. Au fur et à mesure des nouveaux besoins, il suffira de se “repiquer ” sur ce bus. 
Même si l’on parle beaucoup des courants porteurs, aujourd’hui on n’a rien trouvé de plus fiable qu’un bon câble … et demain, la vidéo et la hi-fi exigeront toujours une communication sans parasite.

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *