Historique

Posté le 21/05/09 par Bruno De Latour dans La Domotique,  67 Commentaires

 

La domotique
Les premiers développements de la domotique sont apparus au milieu des années 1980. Ils sont la conséquence de la miniaturisation des systèmes électroniques et informatiques. Le développement des composants électroniques dans les produits domestiques a amélioré les performances, rationaliser et réduit les coûts de consommations en énergie des équipements. La combinaison de ce processus avec l’apparition sur le marché de services de communication performants (RNIS, numérisation des réseaux, Minitel…) n’est pas étrangère à l’émergence de systèmes innovants orientés vers la communication et les échanges dans le logement et vers l’extérieur de celui-ci. Une démarche visant à apporter plus de confort, de sécurité et de convivialité dans la gestion des logements a ainsi guidé les débuts de la domotique.
 
Elle a privilégié deux aspects :
 
– l’intégration, en permettant aux produits d’agir de manière autonome tout en communiquant et en interagissant avec les autres équipements de la maison.
 
– la multifonctionnalité, en offrant des fonctions relevant de domaines et de métiers aussi différents que la maîtrise de l’énergie, la sécurité des biens et des personnes, la communication.
 

Lors des premiers pas de la domotique, l’offre industrielle s’est structurée autour de deux grands axes : 
– les produits pour l’habitat collectif qui combinent les fonctions de gestion des consommations d’énergie et de sécurité avec celles de communication (assez proche de l’immotique),
 
– les produits pour l’habitat individuel, où la gestion de l’énergie n’est pas obligatoirement la fonction la plus porteuse pour le marché, comparée à la sécurité des biens et des personnes (service de santé notamment), à la gestion des automatismes et à la communication.
 

L’observation des expérimentations menées depuis 1985 montre un développement de la domotique suivant trois axes majeurs : 
– les automates dont la sophistication ne cesse de progresser apportent des commodités de confort et de sécurité. Leur coût ne les rend accessibles pour l’instant qu’à la partie aisée de la population. Ils peuvent aussi apporter une sécurité auprès des personnes à mobilité réduite, handicapées physiques ou âgées.
 
– les interfaces d’assistance à la gestion d’énergie qui offrent des possibilités importantes de gestion directe des consommations, des charges, de surveillance des réseaux. Elles sont surtout utilisées par les gestionnaires de l’habitat et par les prestataires de services techniques (eau, gaz, électricité…).
 
– les outils de communications qui sont amenés directement dans l’habitat et qui y apportent des téléservices (assistance, soins, formations…). Ils sont organisés autour du câble, du téléphone et de ses extensions.
 

Dix ans déjà…
Le premier système agissant sur des fonctions de l’habitat jusqu’alors traitées séparément et préfigurant ainsi ce que va bientôt pouvoir offrir la nouvelle approche fut le SECURISCAN de THOMSON il y à dix ans. Malheureusement pour lui ce système est né trop tôt, à une époque où les transmissions par courants porteurs n’étaient pas assez fiables et ou l’architecture centralisée retenue posait des problèmes d’ergonomie.
Il faut reconnaître que jusqu’à présent les seuls corps de métier qui ont gagné de l’argent avec la domotique sont les journalistes et les consultants en marketing! Tous les investissements industriels réalisés à ce jour dans ce domaine se sont soldés par des échecs. L’attitude classique dans beaucoup d’entreprises en contact avec une partie du marché grand public au cours de la décennie 80 était de vouloir proposer une offre domotique complète centrée sur son propre métier d’origine. 
Bien entendu aucune entreprise ne pouvait couvrir seule un éventail assez large de sujets pour que son offre soit suffisamment attrayante. Par ailleurs le manque de liberté ressenti par les clients potentiels, obligés d’acquérir tout un ensemble de produits chez un même fournisseur, associé à un manque de commodité d’utilisation et finalement à une valeur ajoutée faible en regard d’un prix généralement élevé eurent raison de toutes les tentatives de lancement.
La plupart des entreprises européennes de taille importantes et potentiellement concernées par la domotique ont essuyé un échec dans ce domaine. A travers cette expérience, elles ont acquis la certitude qu’elles ne pourraient pas réussir seule sur ce créneau avec une solution propriétaire. Après les excès d1impétuosité des années 8O ces entreprises sont devenues aujourd’hui très frileuses, elles ne jurent que par les normes et ne prendront plus d’initiative jusqu’à ce qu’un standard significatif apparaisse sur le marché.
L’horizon de la domotique s1est éclairci avec la disparition des prétendants de la première heure. Par ailleurs les résultats des projets européens ayant trait à la domotique ont beaucoup déçu. Des solutions techniques obsolètes et peu performantes, une mise en oeuvre compliquée et coûteuse font que ces travaux ont de grandes chances de subir le même sort que les défunts D2MAC et HDMAC malgré les millions d’écus dépensés et le soutien d’institutionnels comme EDF. Tout ceci est propice à l’émergence de solutions intrinsèquement valables introduites par des entreprises de taille moyenne ayant des obligations vitales de résultats.

 

La DOMOTIQUE vue par Joel Renault président-fondateur de DELTA DORE
Oui presque 25 ans que le terme “ domotique” a été lancé et bientôt 20 ans pour DOMOTIQUE News.
Mon avis sur ces 20-25 ans est de dire que des irresponsables gouvernementaux, administratifs, groupements industriels voire des médias à l’origine ont fait rêver un certain public en vantant une domotique prête à apporter un panel considérable de services dans la maison.
La réalité a été décevante ; les technologies dans leur capacité, à court terme, d’intégrer les besoins suscités n’étaient pas prêtes pour répondre à court terme. Il y a donc eu enchainement de déceptions et le mot domotique non content d’être presque mort dans l’oeuf a porté une connotation négative.
Aujourd’hui technologies et besoins sont pratiquement en adéquation et il est possible de parler pour un avenir proche d’un vrai débat
sur la domotique. En parallèle depuis le début des années 2000 certains industriels s’efforcent d’assener le coup de grâce au terme “ domotique ” et de promouvoir des mots et/ou construction de mots pour relancer le débat sur cette domotique : maison intelligente, home automation, etc, etc… on peut en citer beaucoup. Chacun y poussant sa romance et sa “ base line ” !
Bruno de LATOUR a eu le grand mérite d’être constant dans sa démarche avec DOMOTIQUE News d’arriver à son n°200 et porter le terme “domotique” comme il le faut et il faut surtout continuer et DELTA DORE a décidé depuis longtemps de rester dans cette logique. Par contre, nous raisonnons en fonction de nos compétences métiers en “domotique selon DELTA DORE”.
J. R.

64 Commentaires

  1. coucou says:
    vendredi, mars 19, 2010 at 9:55

    c’est bien expliquer mais c’est trop long pour notre dossier de technologie !! mais c’est trec bien !!

  2. wyssou says:
    vendredi, avril 16, 2010 at 12:30

    Bonjour,
    lycéen en Terminale STI génie électronique dans un lycée du dépt 94 j’aurais voulu connaître les ou l’établissement”s” à regarder avec une attention particulière pour me former en “ingénieur Domotique”.Est ce en faisant un DUT GE2I ou bien une école d’ingénieur post-bac ? quelles sont les étapes à suivre pour ce grand titre honorifique.
    Les établissements spécialisés à en tenir compte ?
    privés comme publics.
    Merci

  3. alex says:
    mardi, décembre 14, 2010 at 12:46

    mai moi jve la chronologie

  4. Papa says:
    mardi, février 22, 2011 at 4:48

    Serait-il possible d’avoir la chronologie s’il vous plaît?

  5. Camélia says:
    lundi, mars 14, 2011 at 11:43

    C’est très bien expliquer mais serait-il possible d’avoir la chronologie s’il vous plaît ?

  6. Bruno De Latour says:
    lundi, mars 14, 2011 at 12:35

    Merci pour votre remarque positive. Vous souhaitez la chronologie de l’histoire de la domotique ? de 1984 à 2011 ? il va falloir un livre pour cela ? Nous allons tout de même essayer…

  7. stefo says:
    lundi, mars 21, 2011 at 8:04

    magnifique.
    C’est très bien expliquer
    merci

  8. VULCK says:
    mercredi, mai 4, 2011 at 3:22

    qui est l’inventeur de la domotique????
    URGENT

  9. Pompée Warren says:
    lundi, mai 23, 2011 at 11:24

    Bien argumentée sa ma bien servie a mon dossier mercie !

  10. Bruno De Latour says:
    mercredi, mai 25, 2011 at 11:24

    chercher et revenez vers nous… nous vous aiderons !!!

  11. Yo le roi de la domo! says:
    mercredi, octobre 12, 2011 at 10:52

    Bonjour je m’appelle jean pierre et je suis actuellement a la recherche d’amis pour discuté de domotique j’habite chez ma mère dans le loir-et-cher nous pourrions discuté de domotique avec du chocolat chaud

    cordialement amis de la domotique
    desesperement

    lol (laughing out loud)

    Jeam-pierre

  12. Corentin says:
    mercredi, octobre 12, 2011 at 1:03

    Un peu long mais tres interessant !

  13. j'ai rien compris says:
    jeudi, octobre 13, 2011 at 2:24

    ça veut dire quoi domotique?

  14. Bruno De Latour says:
    vendredi, octobre 14, 2011 at 11:56

    C’est précisément pour répondre à cette question, que nous mettons en ligne une vidéo didactique très bien faite.

  15. technoprof says:
    lundi, octobre 17, 2011 at 9:52

    Un coucou à tous les collégiens de 4ème qui tombent sur cette page pour leur recherche documentaire sur l’histoire de la domotique. Et oui, il faut lire et comprendre ! L’histoire de la domotique est un puzzle pas bien défini…Bon courage et surtout PAS DE COPIER/COLLER SOUS PEINE D’UNE MAUVAISE NOTE !

  16. Durand says:
    mardi, octobre 18, 2011 at 8:13

    TRES bon article !

  17. Michel says:
    mercredi, décembre 14, 2011 at 12:39

    Bonsoir, je suis un adepte de la domotique,et il m’arrive régulièrement de taper ce mot pour m’informer des nouveautés. Je viens de tomber sur cette page et OH GLOIRE !!!!!!!!!!!!!
    Voilà une magnifique artikle qui peut enfin me permettre de grandire….
    Je vos remercie du fond du coeur, et je vais de ce pas m’acheter un nouveau systeme qui me permettra de lire cette article lorsque je serai chez moi, au bureau, au cinéma, ou encore dans les bars.
    Bien à vous cher collègue.
    Bizou sur le fesse (gauche)

  18. Bruno De Latour says:
    vendredi, décembre 30, 2011 at 7:56

    Pour s’informer des nouveautés nos sites actualisent les informations plusieurs fois par semaine, parfois quotidiennement..

  19. o says:
    mercredi, avril 18, 2012 at 1:44

    – La domotique = domus = maison + tique = l’informatique.
    – la domotique est un système qui permet la commande centralisée de l’ensemble des appareils et équipement ménager.
    – Donc c’est la maison informatisé qui permet d‘augmenter la qualité de vie, de confort, de luxe et de sécurité et tous ceci contrôler par une télécommande, un ordinateur de poche, des tablettes ou en fin par des Smartphones.
    Exemple :
    Le pilotage à distance
    1. un des enfants de la maison a oublié ses clés. L’un des parents peut, depuis le Smartphone, ouvrir le portail, déverrouiller la porte d’entrée et désactiver l’alarme.
    Il est possible de programmer soi-même sa maison grâce à une interface, généralement informatique, reliant les appareils connectés.
    2. enclencher l’arrosage du jardin à une certaine heure de la journée.
    3. ouvrir les volets à une heure donnée.
    Il est généralement possible, par des réglages avancés, d’adapter le système à son propre rythme de vie, (en programmant des « scénarios »).
    Exemples de scénarios :
    1. en partant au travail, un simple clic sur un interrupteur installé dans l’entrée enclenche le scénario « départ au travail ». L’éclairage s’éteint, le garage s’ouvre, le chauffage se met en veille au bout de 15 minutes, les volets et le garage se ferment après 30 minutes.
    2. en quittant le travail pour rentrer chez soi, on actionne le scénario de retour à l’aide du téléphone WAP ou depuis l’ordinateur du bureau : les volets s’ouvrent et le chauffage passe en mode confort.
    Dans les systèmes les plus complets qui intègrent des capteurs intelligents, les scénarios peuvent également se mettre en œuvre automatiquement.
    1. le vent se lève et souffle puissamment. Le store de terrasse se relève afin d’éviter que celui-ci soit arraché.
    2. en été, un détecteur d’ensoleillement informe le système domotique de baisser les stores afin de maintenir la maison au frais. En hiver, ce même détecteur ouvrir les fermetures de la maison afin de faire entrer la chaleur naturelle et économiser ainsi de l’énergie.
    3. durant la nuit, un détecteur de fumée indique une anomalie chez une personne âgée. Un message est envoyé à un proche afin qu’il puisse prévenir les secours et les volets s’ouvrent afin de faciliter l’évacuation des personnes.

    Les principaux domaines dans lesquels s’appliquent les techniques de la domotique sont :
    1. La gestion centralisée de tous vos éclairages en fonction de l’occupation des pièces.
    2. La gestion de l’énergie, du chauffage (par exemple, il peut gérer les apports naturels en fonction de l’enveloppe thermique du bâtiment), de la climatisation, de la ventilation, de l’éclairage, de l’ouverture et de la fermeture des volets (par exemple en fonction de l’ensoleillement).
    3. La sécurité des biens et des personnes (alarmes, détecteur de mouvement, interphone vidéo, digicode et vidéo surveillance). La simulation de présence en cas d’une absence prolongée.
    4. Le « confort acoustique ». Il peut provenir de l’installation d’un ensemble de haut-parleurs permettant de répartir le son et de réguler l’intensité sonore.
    5. La gestion des ambiances lumineuses via des scénarios.
    6. La compensation des situations de handicap et de dépendance.

    La domotique et environnement :
    La domotique peut constituer un outil de respect de l’environnement par la maîtrise de la consommation énergétique de l’habitat. Les nouvelles normes en matière de construction imposent une gestion de l’énergie. Ainsi, par exemple, il deviendra obligatoire de couper le chauffage lorsque l’on ouvre une fenêtre. L’éclairage d’une pièce peut aussi fonctionner selon la présence ou non d’un individu.
    Coût de la domotique :
    Le prix de l’installation doit prendre en compte :
    • l’achat et l’installation de la centrale domotique ;
    • l’achat et l’installation des éléments pilotés par le système, ceux-ci devant être compatibles entre eux ;
    • l’installation du système qui relie les différents éléments : Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil ;
    • la configuration du service qui peut être faite par l’utilisateur ou par un domoticien, en fonction de la complexité du système.
    Le coût de l’installation dépendra essentiellement du choix du support de transmission des informations (Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil) et du projet (neuf ou rénovation).
    Dans une construction neuve, le filaire est généralement adopté. En effet, pour des projets dans le neuf, dans la majorité des cas, le chantier est pris en charge par l’électricien dont le métier est, traditionnellement, la mise en place d’un circuit filaire. Dans les projets de domotique réalisé dans une maison neuve d’une taille comprise entre 130 et 170 m2, en 2011, le coût de la domotique représente entre 4 et 10% du coût global de la construction (soit entre 8 000 € et 20 000 € pour une maison de 200 000 €).
    Ces coûts proviennent essentiellement pour 60% de la partie électrique (main d’œuvre électricien, nombres d’éléments à contrôler, nombre de capteurs, nombre de pièces, etc.) et pour environ 40 % de la partie chauffage (nombre de pièces à chauffer, nombre de radiateurs, etc.). Par ailleurs, le coût d’évolution est plus élevé, des travaux importants pouvant être nécessaire pour compléter le réseau.
    La solution sans-fil est beaucoup moins onéreuse. Utilisée dans le neuf ou en rénovation, elle permet de s’affranchir des contraintes d’installation électrique. Cette solution est donc particulièrement économique dans les projets de rénovation. Dans les deux types de projets (construction ou rénovation), une économie importante sera faite si le projet domotique doit être complété ultérieurement, aucune installation complémentaire n’étant nécessaire.
    Ces solutions sans-fil utilisent un box qui communique par ondes avec les équipements de la maison. L’absence de réseau filaire nécessite de rendre les équipements compatibles avec la radio. Le surcoût dû à la nécessité de choisir des équipements compatibles avec la technologie radio est d’environ 2 000 €, auxquels il faut ajouter l’achat du box domotique (entre 300 € et 600 €).
    Les interfaces permettant de contrôler le serveur utilisent :
    • des surfaces de contrôle possédant de nombreux boutons, télécommandes, souris, clavier avec ou sans fils ;
    • des interfaces tactiles : écrans tactiles associés à un logiciel ou une interface web ;
    • les gestes.
    Les modes de transmission tels que l’infrarouge, le courant porteur, les ondes radio, etc. sont utilisés, mais les liaisons filaires jouent en faveur de la stabilité du système.
    Fait-on des économies avec la domotique ??????
    Oui, vous pouvez faire :
    – Jusqu’à 12 ÷ d’économie sur le chauffage.
    – Jusqu’à 55 ÷ d’économie sur l’éclairage.
    – Selon la taille de vos installations, les appareils laissés en veille vous coûtent chaque année de 23 à 85 €. Alors, pour éviter d’avoir à débrancher et rebrancher sans cesse votre TV ou votre lecteur DVD, pensez aux prises électriques commandées par interrupteur. Certains systèmes domotiques permettent même de tout éteindre d’un seul geste avant d’aller se coucher le soir.

  20. Bruno De Latour says:
    mercredi, octobre 3, 2012 at 12:12

    bonjour, la robotique va connaître un développement conséquent dans l’habitat. Il existe déjà des offres pour les robots de jardin ( Honda) bientôt pour laver les vitres… sans oublier le succès des aspirobots

  21. kikou says:
    samedi, octobre 6, 2012 at 7:33

    qui et le createur de la domotique?

  22. patirou says:
    mercredi, octobre 24, 2012 at 9:23

    – La domotique = domus = maison + tique = l’informatique.
    – la domotique est un système qui permet la commande centralisée de l’ensemble des appareils et équipement ménager.
    – Donc c’est la maison informatisé qui permet d‘augmenter la qualité de vie, de confort, de luxe et de sécurité et tous ceci contrôler par une télécommande, un ordinateur de poche, des tablettes ou en fin par des Smartphones.
    Exemple :
    Le pilotage à distance
    1. un des enfants de la maison a oublié ses clés. L’un des parents peut, depuis le Smartphone, ouvrir le portail, déverrouiller la porte d’entrée et désactiver l’alarme.
    Il est possible de programmer soi-même sa maison grâce à une interface, généralement informatique, reliant les appareils connectés.
    2. enclencher l’arrosage du jardin à une certaine heure de la journée.
    3. ouvrir les volets à une heure donnée.
    Il est généralement possible, par des réglages avancés, d’adapter le système à son propre rythme de vie, (en programmant des « scénarios »).
    Exemples de scénarios :
    1. en partant au travail, un simple clic sur un interrupteur installé dans l’entrée enclenche le scénario « départ au travail ». L’éclairage s’éteint, le garage s’ouvre, le chauffage se met en veille au bout de 15 minutes, les volets et le garage se ferment après 30 minutes.
    2. en quittant le travail pour rentrer chez soi, on actionne le scénario de retour à l’aide du téléphone WAP ou depuis l’ordinateur du bureau : les volets s’ouvrent et le chauffage passe en mode confort.
    Dans les systèmes les plus complets qui intègrent des capteurs intelligents, les scénarios peuvent également se mettre en œuvre automatiquement.
    1. le vent se lève et souffle puissamment. Le store de terrasse se relève afin d’éviter que celui-ci soit arraché.
    2. en été, un détecteur d’ensoleillement informe le système domotique de baisser les stores afin de maintenir la maison au frais. En hiver, ce même détecteur ouvrir les fermetures de la maison afin de faire entrer la chaleur naturelle et économiser ainsi de l’énergie.
    3. durant la nuit, un détecteur de fumée indique une anomalie chez une personne âgée. Un message est envoyé à un proche afin qu’il puisse prévenir les secours et les volets s’ouvrent afin de faciliter l’évacuation des personnes.

    Les principaux domaines dans lesquels s’appliquent les techniques de la domotique sont :
    1. La gestion centralisée de tous vos éclairages en fonction de l’occupation des pièces.
    2. La gestion de l’énergie, du chauffage (par exemple, il peut gérer les apports naturels en fonction de l’enveloppe thermique du bâtiment), de la climatisation, de la ventilation, de l’éclairage, de l’ouverture et de la fermeture des volets (par exemple en fonction de l’ensoleillement).
    3. La sécurité des biens et des personnes (alarmes, détecteur de mouvement, interphone vidéo, digicode et vidéo surveillance). La simulation de présence en cas d’une absence prolongée.
    4. Le « confort acoustique ». Il peut provenir de l’installation d’un ensemble de haut-parleurs permettant de répartir le son et de réguler l’intensité sonore.
    5. La gestion des ambiances lumineuses via des scénarios.
    6. La compensation des situations de handicap et de dépendance.

    La domotique et environnement :
    La domotique peut constituer un outil de respect de l’environnement par la maîtrise de la consommation énergétique de l’habitat. Les nouvelles normes en matière de construction imposent une gestion de l’énergie. Ainsi, par exemple, il deviendra obligatoire de couper le chauffage lorsque l’on ouvre une fenêtre. L’éclairage d’une pièce peut aussi fonctionner selon la présence ou non d’un individu.
    Coût de la domotique :
    Le prix de l’installation doit prendre en compte :
    • l’achat et l’installation de la centrale domotique ;
    • l’achat et l’installation des éléments pilotés par le système, ceux-ci devant être compatibles entre eux ;
    • l’installation du système qui relie les différents éléments : Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil ;
    • la configuration du service qui peut être faite par l’utilisateur ou par un domoticien, en fonction de la complexité du système.
    Le coût de l’installation dépendra essentiellement du choix du support de transmission des informations (Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil) et du projet (neuf ou rénovation).
    Dans une construction neuve, le filaire est généralement adopté. En effet, pour des projets dans le neuf, dans la majorité des cas, le chantier est pris en charge par l’électricien dont le métier est, traditionnellement, la mise en place d’un circuit filaire. Dans les projets de domotique réalisé dans une maison neuve d’une taille comprise entre 130 et 170 m2, en 2011, le coût de la domotique représente entre 4 et 10% du coût global de la construction (soit entre 8 000 € et 20 000 € pour une maison de 200 000 €).
    Ces coûts proviennent essentiellement pour 60% de la partie électrique (main d’œuvre électricien, nombres d’éléments à contrôler, nombre de capteurs, nombre de pièces, etc.) et pour environ 40 % de la partie chauffage (nombre de pièces à chauffer, nombre de radiateurs, etc.). Par ailleurs, le coût d’évolution est plus élevé, des travaux importants pouvant être nécessaire pour compléter le réseau.
    La solution sans-fil est beaucoup moins onéreuse. Utilisée dans le neuf ou en rénovation, elle permet de s’affranchir des contraintes d’installation électrique. Cette solution est donc particulièrement économique dans les projets de rénovation. Dans les deux types de projets (construction ou rénovation), une économie importante sera faite si le projet domotique doit être complété ultérieurement, aucune installation complémentaire n’étant nécessaire.
    Ces solutions sans-fil utilisent un box qui communique par ondes avec les équipements de la maison. L’absence de réseau filaire nécessite de rendre les équipements compatibles avec la radio. Le surcoût dû à la nécessité de choisir des équipements compatibles avec la technologie radio est d’environ 2 000 €, auxquels il faut ajouter l’achat du box domotique (entre 300 € et 600 €).
    Les interfaces permettant de contrôler le serveur utilisent :
    • des surfaces de contrôle possédant de nombreux boutons, télécommandes, souris, clavier avec ou sans fils ;
    • des interfaces tactiles : écrans tactiles associés à un logiciel ou une interface web ;
    • les gestes.
    Les modes de transmission tels que l’infrarouge, le courant porteur, les ondes radio, etc. sont utilisés, mais les liaisons filaires jouent en faveur de la stabilité du système.
    Fait-on des économies avec la domotique ??????
    Oui, vous pouvez faire :
    – Jusqu’à 12 ÷ d’économie sur le chauffage.
    – Jusqu’à 55 ÷ d’économie sur l’éclairage.
    – Selon la taille de vos installations, les appareils laissés en veille vous coûtent chaque année de 23 à 85 €. Alors, pour éviter d’avoir à débrancher et rebrancher sans cesse votre TV ou votre lecteur DVD, pensez aux prises électriques commandées par interrupteur. Certains systèmes domotiques permettent même de tout éteindre d’un seul geste avant d’aller se coucher le soir.

  23. brandon says:
    mardi, novembre 13, 2012 at 5:49

    Bonjour,se site n’est pas la pour des debiliter de se genre si tu ve faire ceci va sur d’autre sit mais par sur un site consacrer au domotique

  24. brandon et elodie says:
    mardi, novembre 13, 2012 at 5:53

    bonjour ce site et tres bien fait merci de vos conseils mais nous pensont que des commentaires a caractere sexuel ne sont pas utiles a se site consacré a la domotique..

  25. jahanculé says:
    jeudi, novembre 22, 2012 at 5:12

    tres bien expliquer

  26. College says:
    vendredi, décembre 14, 2012 at 12:34

    J’aimerais savoir qui a inventée la domotique s’il vous plait ? M…

  27. Jmlima says:
    dimanche, janvier 13, 2013 at 8:18

    http://robotdomotique.com/domotique-definition/

  28. equipe de barge says:
    lundi, janvier 21, 2013 at 9:20

    bonjour ! es-ce que vous pourriez s’il vous plait, nous donnez des informations sur la domotique dans le futur ? merci !
    (c’est pour notre exposé)

  29. Bruno De Latour says:
    dimanche, janvier 27, 2013 at 9:13

    Excellente question qui nécessiterait une conférence d’au moins 45 mn ou +

  30. Chuck Norris says:
    mercredi, janvier 30, 2013 at 10:08

    Très bien expliqué,mais je cale pour mon exposé…Merci quand-même! :D
    Les bras de chuck Norris sont plus puissants que la capacité à réfléchir de son cerveau…^^

  31. Sabine Rabreau says:
    jeudi, février 7, 2013 at 4:51

    C’est excellament expliqué j’adooore la technoolooogie !!!!! ainsi que mon professeur Mr.Jahan!!!

  32. Sabine Rabreau says:
    jeudi, février 7, 2013 at 4:54

    C’est excellament expliqué j’adooore la technoolooogie !!!!! ainsi que mon professeur Mr.Jahan!!!

  33. Régine trebault -laspougeas says:
    jeudi, février 7, 2013 at 4:56

    J’adore la domotique bravo a Bruneau de la Toure!!!!
    dedicaca a mon amour de baptiste !!!

  34. Collége Frédéric says:
    mardi, mars 19, 2013 at 12:38

    super mais j’cale toujours.

  35. Pascal says:
    jeudi, mai 2, 2013 at 8:37

    La date indiquée pour la sortie de Sécuriscan de Thomson semble être 1999 (2009 – 10 ans). En réalité, Sécuriscan a été commercialisé en 1988.

  36. Bruno De Latour says:
    mardi, mai 7, 2013 at 11:56

    vous avez raison. le Securiscan a été l’un des premiers systèmes domotique complet lancé en France , en 1988

  37. jean lu says:
    lundi, septembre 16, 2013 at 11:46

    C EST TRES BIEN AU SENS FIGURE

  38. Barras lorenzo says:
    lundi, septembre 23, 2013 at 7:33

    Comme dans tout les commentaires je dis que c très bien expliquer !!!
    mais vous pouvez fais un autre site comme sa pour pas que les profs ne dissent pas qu’on a mis de vos phrases

  39. tete de mort says:
    mardi, septembre 24, 2013 at 4:23

    C ‘EST BIEN MAIS TROS LONGSSSS LOL <3

  40. ouai says:
    mardi, octobre 8, 2013 at 3:54

    très intéressant merci beaucoup.

  41. Laetitia says:
    dimanche, décembre 8, 2013 at 12:48

    Pouvez-vous me dire grâce à quel invention essentiel la domotique n’aurait pas vu le jour ? Merci d’avance :)

  42. Bruno De Latour says:
    mardi, décembre 17, 2013 at 6:19

    Vaste question ! ce n’est pas à cause d’un manque d’inventivité mais plutôt à cause de succession d’erreurs ( technique, marketing, tarifaire, sociologique..) et d’un manque de compréhension du marché.

  43. hey bitch says:
    mercredi, février 5, 2014 at 10:48

    interraissant mais trop long plus petit sufisait

  44. Sahar says:
    vendredi, février 14, 2014 at 4:16

    bonjour,
    la domotique comme domaine regroupe l’électronique, l’informatique, la mécanique, toutes ces ingénieries sont liées dans un but: le confort, la sécurité et la réduction de couts (factures)…
    et je crois avoir lu dans un article que l’inventeur du mot “domotique” c’est bien vous, M. De Latour.

  45. jackie michel says:
    mercredi, avril 2, 2014 at 8:14

    bonjour a tous les amis domoticiens!!!!!!!!

  46. jackie michel says:
    mercredi, avril 2, 2014 at 8:15

    ce site est vraiment tellement trop génialisimement bien!!!!

  47. Bruno De Latour says:
    samedi, avril 12, 2014 at 9:59

    Merci mille fois pour vos encouragements… on essaie de faire de notre mieux… depuis 1995 !

  48. Bruno De Latour says:
    mercredi, mai 14, 2014 at 7:54

    Nous fiasons ce que l’on peut… avec nos moyens. MERCI en tout cas pour tous vos encouragements..; Faites les avoir autour de vous

  49. fanfreluche says:
    vendredi, mai 23, 2014 at 9:44

    c’est vraiment chouette

  50. Techno says:
    dimanche, octobre 12, 2014 at 3:08

    quels sont les inventions essentielles sans lesquelles la domotique n’aurait pas pu voir le jour ? cest urgent si quelqun peut maider merci

  51. lolilou says:
    vendredi, novembre 7, 2014 at 5:17

    cets le jounalite bruno de latour
    ;)

  52. Papa says:
    mardi, décembre 16, 2014 at 4:33

    CE SITE EST TROP *****

  53. rygdf says:
    lundi, mars 2, 2015 at 11:16

    o says:
    mercredi, avril 18, 2012 at 1:44
    – La domotique = domus = maison + tique = l’informatique.
    – la domotique est un système qui permet la commande centralisée de l’ensemble des appareils et équipement ménager.
    – Donc c’est la maison informatisé qui permet d‘augmenter la qualité de vie, de confort, de luxe et de sécurité et tous ceci contrôler par une télécommande, un ordinateur de poche, des tablettes ou en fin par des Smartphones.
    Exemple :
    Le pilotage à distance
    1. un des enfants de la maison a oublié ses clés. L’un des parents peut, depuis le Smartphone, ouvrir le portail, déverrouiller la porte d’entrée et désactiver l’alarme.
    Il est possible de programmer soi-même sa maison grâce à une interface, généralement informatique, reliant les appareils connectés.
    2. enclencher l’arrosage du jardin à une certaine heure de la journée.
    3. ouvrir les volets à une heure donnée.
    Il est généralement possible, par des réglages avancés, d’adapter le système à son propre rythme de vie, (en programmant des « scénarios »).
    Exemples de scénarios :
    1. en partant au travail, un simple clic sur un interrupteur installé dans l’entrée enclenche le scénario « départ au travail ». L’éclairage s’éteint, le garage s’ouvre, le chauffage se met en veille au bout de 15 minutes, les volets et le garage se ferment après 30 minutes.
    2. en quittant le travail pour rentrer chez soi, on actionne le scénario de retour à l’aide du téléphone WAP ou depuis l’ordinateur du bureau : les volets s’ouvrent et le chauffage passe en mode confort.
    Dans les systèmes les plus complets qui intègrent des capteurs intelligents, les scénarios peuvent également se mettre en œuvre automatiquement.
    1. le vent se lève et souffle puissamment. Le store de terrasse se relève afin d’éviter que celui-ci soit arraché.
    2. en été, un détecteur d’ensoleillement informe le système domotique de baisser les stores afin de maintenir la maison au frais. En hiver, ce même détecteur ouvrir les fermetures de la maison afin de faire entrer la chaleur naturelle et économiser ainsi de l’énergie.
    3. durant la nuit, un détecteur de fumée indique une anomalie chez une personne âgée. Un message est envoyé à un proche afin qu’il puisse prévenir les secours et les volets s’ouvrent afin de faciliter l’évacuation des personnes.
    Les principaux domaines dans lesquels s’appliquent les techniques de la domotique sont :
    1. La gestion centralisée de tous vos éclairages en fonction de l’occupation des pièces.
    2. La gestion de l’énergie, du chauffage (par exemple, il peut gérer les apports naturels en fonction de l’enveloppe thermique du bâtiment), de la climatisation, de la ventilation, de l’éclairage, de l’ouverture et de la fermeture des volets (par exemple en fonction de l’ensoleillement).
    3. La sécurité des biens et des personnes (alarmes, détecteur de mouvement, interphone vidéo, digicode et vidéo surveillance). La simulation de présence en cas d’une absence prolongée.
    4. Le « confort acoustique ». Il peut provenir de l’installation d’un ensemble de haut-parleurs permettant de répartir le son et de réguler l’intensité sonore.
    5. La gestion des ambiances lumineuses via des scénarios.
    6. La compensation des situations de handicap et de dépendance.
    La domotique et environnement :
    La domotique peut constituer un outil de respect de l’environnement par la maîtrise de la consommation énergétique de l’habitat. Les nouvelles normes en matière de construction imposent une gestion de l’énergie. Ainsi, par exemple, il deviendra obligatoire de couper le chauffage lorsque l’on ouvre une fenêtre. L’éclairage d’une pièce peut aussi fonctionner selon la présence ou non d’un individu.
    Coût de la domotique :
    Le prix de l’installation doit prendre en compte :
    • l’achat et l’installation de la centrale domotique ;
    • l’achat et l’installation des éléments pilotés par le système, ceux-ci devant être compatibles entre eux ;
    • l’installation du système qui relie les différents éléments : Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil ;
    • la configuration du service qui peut être faite par l’utilisateur ou par un domoticien, en fonction de la complexité du système.
    Le coût de l’installation dépendra essentiellement du choix du support de transmission des informations (Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil) et du projet (neuf ou rénovation).
    Dans une construction neuve, le filaire est généralement adopté. En effet, pour des projets dans le neuf, dans la majorité des cas, le chantier est pris en charge par l’électricien dont le métier est, traditionnellement, la mise en place d’un circuit filaire. Dans les projets de domotique réalisé dans une maison neuve d’une taille comprise entre 130 et 170 m2, en 2011, le coût de la domotique représente entre 4 et 10% du coût global de la construction (soit entre 8 000 € et 20 000 € pour une maison de 200 000 €).
    Ces coûts proviennent essentiellement pour 60% de la partie électrique (main d’œuvre électricien, nombres d’éléments à contrôler, nombre de capteurs, nombre de pièces, etc.) et pour environ 40 % de la partie chauffage (nombre de pièces à chauffer, nombre de radiateurs, etc.). Par ailleurs, le coût d’évolution est plus élevé, des travaux importants pouvant être nécessaire pour compléter le réseau.
    La solution sans-fil est beaucoup moins onéreuse. Utilisée dans le neuf ou en rénovation, elle permet de s’affranchir des contraintes d’installation électrique. Cette solution est donc particulièrement économique dans les projets de rénovation. Dans les deux types de projets (construction ou rénovation), une économie importante sera faite si le projet domotique doit être complété ultérieurement, aucune installation complémentaire n’étant nécessaire.
    Ces solutions sans-fil utilisent un box qui communique par ondes avec les équipements de la maison. L’absence de réseau filaire nécessite de rendre les équipements compatibles avec la radio. Le surcoût dû à la nécessité de choisir des équipements compatibles avec la technologie radio est d’environ 2 000 €, auxquels il faut ajouter l’achat du box domotique (entre 300 € et 600 €).
    Les interfaces permettant de contrôler le serveur utilisent :
    • des surfaces de contrôle possédant de nombreux boutons, télécommandes, souris, clavier avec ou sans fils ;
    • des interfaces tactiles : écrans tactiles associés à un logiciel ou une interface web ;
    • les gestes.
    Les modes de transmission tels que l’infrarouge, le courant porteur, les ondes radio, etc. sont utilisés, mais les liaisons filaires jouent en faveur de la stabilité du système.
    Fait-on des économies avec la domotique ??????
    Oui, vous pouvez faire :
    – Jusqu’à 12 ÷ d’économie sur le chauffage.
    – Jusqu’à 55 ÷ d’économie sur l’éclairage.
    – Selon la taille de vos installations, les appareils laissés en veille vous coûtent chaque année de 23 à 85 €. Alors, pour éviter d’avoir à débrancher et rebrancher sans cesse votre TV ou votre lecteur DVD, pensez aux prises électriques commandées par interrupteur. Certains systèmes domotiques permettent même de tout éteindre d’un seul geste avant d’aller se coucher le soir.

    Bruno De Latour says:
    mercredi, octobre 3, 2012 at 12:12
    bonjour, la robotique va connaître un développement conséquent dans l’habitat. Il existe déjà des offres pour les robots de jardin ( Honda) bientôt pour laver les vitres… sans oublier le succès des aspirobots

    kikou says:
    samedi, octobre 6, 2012 at 7:33
    qui et le createur de la domotique?

    patirou says:
    mercredi, octobre 24, 2012 at 9:23
    – La domotique = domus = maison + tique = l’informatique.
    – la domotique est un système qui permet la commande centralisée de l’ensemble des appareils et équipement ménager.
    – Donc c’est la maison informatisé qui permet d‘augmenter la qualité de vie, de confort, de luxe et de sécurité et tous ceci contrôler par une télécommande, un ordinateur de poche, des tablettes ou en fin par des Smartphones.
    Exemple :
    Le pilotage à distance
    1. un des enfants de la maison a oublié ses clés. L’un des parents peut, depuis le Smartphone, ouvrir le portail, déverrouiller la porte d’entrée et désactiver l’alarme.
    Il est possible de programmer soi-même sa maison grâce à une interface, généralement informatique, reliant les appareils connectés.
    2. enclencher l’arrosage du jardin à une certaine heure de la journée.
    3. ouvrir les volets à une heure donnée.
    Il est généralement possible, par des réglages avancés, d’adapter le système à son propre rythme de vie, (en programmant des « scénarios »).
    Exemples de scénarios :
    1. en partant au travail, un simple clic sur un interrupteur installé dans l’entrée enclenche le scénario « départ au travail ». L’éclairage s’éteint, le garage s’ouvre, le chauffage se met en veille au bout de 15 minutes, les volets et le garage se ferment après 30 minutes.
    2. en quittant le travail pour rentrer chez soi, on actionne le scénario de retour à l’aide du téléphone WAP ou depuis l’ordinateur du bureau : les volets s’ouvrent et le chauffage passe en mode confort.
    Dans les systèmes les plus complets qui intègrent des capteurs intelligents, les scénarios peuvent également se mettre en œuvre automatiquement.
    1. le vent se lève et souffle puissamment. Le store de terrasse se relève afin d’éviter que celui-ci soit arraché.
    2. en été, un détecteur d’ensoleillement informe le système domotique de baisser les stores afin de maintenir la maison au frais. En hiver, ce même détecteur ouvrir les fermetures de la maison afin de faire entrer la chaleur naturelle et économiser ainsi de l’énergie.
    3. durant la nuit, un détecteur de fumée indique une anomalie chez une personne âgée. Un message est envoyé à un proche afin qu’il puisse prévenir les secours et les volets s’ouvrent afin de faciliter l’évacuation des personnes.
    Les principaux domaines dans lesquels s’appliquent les techniques de la domotique sont :
    1. La gestion centralisée de tous vos éclairages en fonction de l’occupation des pièces.
    2. La gestion de l’énergie, du chauffage (par exemple, il peut gérer les apports naturels en fonction de l’enveloppe thermique du bâtiment), de la climatisation, de la ventilation, de l’éclairage, de l’ouverture et de la fermeture des volets (par exemple en fonction de l’ensoleillement).
    3. La sécurité des biens et des personnes (alarmes, détecteur de mouvement, interphone vidéo, digicode et vidéo surveillance). La simulation de présence en cas d’une absence prolongée.
    4. Le « confort acoustique ». Il peut provenir de l’installation d’un ensemble de haut-parleurs permettant de répartir le son et de réguler l’intensité sonore.
    5. La gestion des ambiances lumineuses via des scénarios.
    6. La compensation des situations de handicap et de dépendance.
    La domotique et environnement :
    La domotique peut constituer un outil de respect de l’environnement par la maîtrise de la consommation énergétique de l’habitat. Les nouvelles normes en matière de construction imposent une gestion de l’énergie. Ainsi, par exemple, il deviendra obligatoire de couper le chauffage lorsque l’on ouvre une fenêtre. L’éclairage d’une pièce peut aussi fonctionner selon la présence ou non d’un individu.
    Coût de la domotique :
    Le prix de l’installation doit prendre en compte :
    • l’achat et l’installation de la centrale domotique ;
    • l’achat et l’installation des éléments pilotés par le système, ceux-ci devant être compatibles entre eux ;
    • l’installation du système qui relie les différents éléments : Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil ;
    • la configuration du service qui peut être faite par l’utilisateur ou par un domoticien, en fonction de la complexité du système.
    Le coût de l’installation dépendra essentiellement du choix du support de transmission des informations (Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil) et du projet (neuf ou rénovation).
    Dans une construction neuve, le filaire est généralement adopté. En effet, pour des projets dans le neuf, dans la majorité des cas, le chantier est pris en charge par l’électricien dont le métier est, traditionnellement, la mise en place d’un circuit filaire. Dans les projets de domotique réalisé dans une maison neuve d’une taille comprise entre 130 et 170 m2, en 2011, le coût de la domotique représente entre 4 et 10% du coût global de la construction (soit entre 8 000 € et 20 000 € pour une maison de 200 000 €).
    Ces coûts proviennent essentiellement pour 60% de la partie électrique (main d’œuvre électricien, nombres d’éléments à contrôler, nombre de capteurs, nombre de pièces, etc.) et pour environ 40 % de la partie chauffage (nombre de pièces à chauffer, nombre de radiateurs, etc.). Par ailleurs, le coût d’évolution est plus élevé, des travaux importants pouvant être nécessaire pour compléter le réseau.
    La solution sans-fil est beaucoup moins onéreuse. Utilisée dans le neuf ou en rénovation, elle permet de s’affranchir des contraintes d’installation électrique. Cette solution est donc particulièrement économique dans les projets de rénovation. Dans les deux types de projets (construction ou rénovation), une économie importante sera faite si le projet domotique doit être complété ultérieurement, aucune installation complémentaire n’étant nécessaire.
    Ces solutions sans-fil utilisent un box qui communique par ondes avec les équipements de la maison. L’absence de réseau filaire nécessite de rendre les équipements compatibles avec la radio. Le surcoût dû à la nécessité de choisir des équipements compatibles avec la technologie radio est d’environ 2 000 €, auxquels il faut ajouter l’achat du box domotique (entre 300 € et 600 €).
    Les interfaces permettant de contrôler le serveur utilisent :
    • des surfaces de contrôle possédant de nombreux boutons, télécommandes, souris, clavier avec ou sans fils ;
    • des interfaces tactiles : écrans tactiles associés à un logiciel ou une interface web ;
    • les gestes.
    Les modes de transmission tels que l’infrarouge, le courant porteur, les ondes radio, etc. sont utilisés, mais les liaisons filaires jouent en faveur de la stabilité du système.
    Fait-on des économies avec la domotique ??????
    Oui, vous pouvez faire :
    – Jusqu’à 12 ÷ d’économie sur le chauffage.
    – Jusqu’à 55 ÷ d’économie sur l’éclairage.
    – Selon la taille de vos installations, les appareils laissés en veille vous coûtent chaque année de 23 à 85 €. Alors, pour éviter d’avoir à débrancher et rebrancher sans cesse votre TV ou votre lecteur DVD, pensez aux prises électriques commandées par interrupteur. Certains systèmes domotiques permettent même de tout éteindre d’un seul geste avant d’aller se coucher le soir.

  54. yo moi c nils says:
    jeudi, mars 26, 2015 at 1:48

    – La domotique = domus = maison + tique = l’informatique.
    – la domotique est un système qui permet la commande centralisée de l’ensemble des appareils et équipement ménager.
    – Donc c’est la maison informatisé qui permet d‘augmenter la qualité de vie, de confort, de luxe et de sécurité et tous ceci contrôler par une télécommande, un ordinateur de poche, des tablettes ou en fin par des Smartphones.
    Exemple :
    Le pilotage à distance
    1. un des enfants de la maison a oublié ses clés. L’un des parents peut, depuis le Smartphone, ouvrir le portail, déverrouiller la porte d’entrée et désactiver l’alarme.
    Il est possible de programmer soi-même sa maison grâce à une interface, généralement informatique, reliant les appareils connectés.
    2. enclencher l’arrosage du jardin à une certaine heure de la journée.
    3. ouvrir les volets à une heure donnée.
    Il est généralement possible, par des réglages avancés, d’adapter le système à son propre rythme de vie, (en programmant des « scénarios »).
    Exemples de scénarios :
    1. en partant au travail, un simple clic sur un interrupteur installé dans l’entrée enclenche le scénario « départ au travail ». L’éclairage s’éteint, le garage s’ouvre, le chauffage se met en veille au bout de 15 minutes, les volets et le garage se ferment après 30 minutes.
    2. en quittant le travail pour rentrer chez soi, on actionne le scénario de retour à l’aide du téléphone WAP ou depuis l’ordinateur du bureau : les volets s’ouvrent et le chauffage passe en mode confort.
    Dans les systèmes les plus complets qui intègrent des capteurs intelligents, les scénarios peuvent également se mettre en œuvre automatiquement.
    1. le vent se lève et souffle puissamment. Le store de terrasse se relève afin d’éviter que celui-ci soit arraché.
    2. en été, un détecteur d’ensoleillement informe le système domotique de baisser les stores afin de maintenir la maison au frais. En hiver, ce même détecteur ouvrir les fermetures de la maison afin de faire entrer la chaleur naturelle et économiser ainsi de l’énergie.
    3. durant la nuit, un détecteur de fumée indique une anomalie chez une personne âgée. Un message est envoyé à un proche afin qu’il puisse prévenir les secours et les volets s’ouvrent afin de faciliter l’évacuation des personnes.

    Les principaux domaines dans lesquels s’appliquent les techniques de la domotique sont :
    1. La gestion centralisée de tous vos éclairages en fonction de l’occupation des pièces.
    2. La gestion de l’énergie, du chauffage (par exemple, il peut gérer les apports naturels en fonction de l’enveloppe thermique du bâtiment), de la climatisation, de la ventilation, de l’éclairage, de l’ouverture et de la fermeture des volets (par exemple en fonction de l’ensoleillement).
    3. La sécurité des biens et des personnes (alarmes, détecteur de mouvement, interphone vidéo, digicode et vidéo surveillance). La simulation de présence en cas d’une absence prolongée.
    4. Le « confort acoustique ». Il peut provenir de l’installation d’un ensemble de haut-parleurs permettant de répartir le son et de réguler l’intensité sonore.
    5. La gestion des ambiances lumineuses via des scénarios.
    6. La compensation des situations de handicap et de dépendance.

    La domotique et environnement :
    La domotique peut constituer un outil de respect de l’environnement par la maîtrise de la consommation énergétique de l’habitat. Les nouvelles normes en matière de construction imposent une gestion de l’énergie. Ainsi, par exemple, il deviendra obligatoire de couper le chauffage lorsque l’on ouvre une fenêtre. L’éclairage d’une pièce peut aussi fonctionner selon la présence ou non d’un individu.
    Coût de la domotique :
    Le prix de l’installation doit prendre en compte :
    • l’achat et l’installation de la centrale domotique ;
    • l’achat et l’installation des éléments pilotés par le système, ceux-ci devant être compatibles entre eux ;
    • l’installation du système qui relie les différents éléments : Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil ;
    • la configuration du service qui peut être faite par l’utilisateur ou par un domoticien, en fonction de la complexité du système.
    Le coût de l’installation dépendra essentiellement du choix du support de transmission des informations (Bus de commande, sur courant porteur ou sans fil) et du projet (neuf ou rénovation).
    Dans une construction neuve, le filaire est généralement adopté. En effet, pour des projets dans le neuf, dans la majorité des cas, le chantier est pris en charge par l’électricien dont le métier est, traditionnellement, la mise en place d’un circuit filaire. Dans les projets de domotique réalisé dans une maison neuve d’une taille comprise entre 130 et 170 m2, en 2011, le coût de la domotique représente entre 4 et 10% du coût global de la construction (soit entre 8 000 € et 20 000 € pour une maison de 200 000 €).
    Ces coûts proviennent essentiellement pour 60% de la partie électrique (main d’œuvre électricien, nombres d’éléments à contrôler, nombre de capteurs, nombre de pièces, etc.) et pour environ 40 % de la partie chauffage (nombre de pièces à chauffer, nombre de radiateurs, etc.). Par ailleurs, le coût d’évolution est plus élevé, des travaux importants pouvant être nécessaire pour compléter le réseau.
    La solution sans-fil est beaucoup moins onéreuse. Utilisée dans le neuf ou en rénovation, elle permet de s’affranchir des contraintes d’installation électrique. Cette solution est donc particulièrement économique dans les projets de rénovation. Dans les deux types de projets (construction ou rénovation), une économie importante sera faite si le projet domotique doit être complété ultérieurement, aucune installation complémentaire n’étant nécessaire.
    Ces solutions sans-fil utilisent un box qui communique par ondes avec les équipements de la maison. L’absence de réseau filaire nécessite de rendre les équipements compatibles avec la radio. Le surcoût dû à la nécessité de choisir des équipements compatibles avec la technologie radio est d’environ 2 000 €, auxquels il faut ajouter l’achat du box domotique (entre 300 € et 600 €).
    Les interfaces permettant de contrôler le serveur utilisent :
    • des surfaces de contrôle possédant de nombreux boutons, télécommandes, souris, clavier avec ou sans fils ;
    • des interfaces tactiles : écrans tactiles associés à un logiciel ou une interface web ;
    • les gestes.
    Les modes de transmission tels que l’infrarouge, le courant porteur, les ondes radio, etc. sont utilisés, mais les liaisons filaires jouent en faveur de la stabilité du système.
    Fait-on des économies avec la domotique ??????
    Oui, vous pouvez faire :
    – Jusqu’à 12 ÷ d’économie sur le chauffage.
    – Jusqu’à 55 ÷ d’économie sur l’éclairage.
    – Selon la taille de vos installations, les appareils laissés en veille vous coûtent chaque année de 23 à 85 €. Alors, pour éviter d’avoir à débrancher et rebrancher sans cesse votre TV ou votre lecteur DVD, pensez aux prises électriques commandées par interrupteur. Certains systèmes domotiques permettent même de tout éteindre d’un seul geste avant d’aller se coucher le soir.

  55. michel marchand says:
    jeudi, octobre 15, 2015 at 8:38

    c’est très bien comme présentation de la domotique mais je n’aime pas ça

  56. Bruno De Latour says:
    dimanche, novembre 1, 2015 at 7:22

    C’est vrai que si l’on présente la domotique comme la maison informatisée, cela ne risque pas de séduire tous les consomamteurs. Je n’ai jamais donné cette définition en 1986 au Larousse. ” système intégrant les proincipaux poles d’activité de la maison, avec au moins deux fonctions”…. Au cours des années il y a eu une déformation de la définition…

  57. Michel Eugene Chevreul says:
    lundi, novembre 30, 2015 at 11:49

    bonjour les eleves de 4IEME 5 DU COLLEGE CHEVREUL A angers. Je vous aime comme le lecteur CD de monsieur le professeur.

    Bye

    Cordialement

    Moi

  58. axelle says:
    lundi, décembre 7, 2015 at 9:59

    bruno svp pouvez vous me dire qui est l’inventeur de la domotique je c que c un francais mais c tt

  59. Christophe FREBOURG says:
    lundi, décembre 14, 2015 at 10:51

    Bonjour Axelle,

    voici un article sur le sujet : http://www.domotinnov.fr/bruno-de-latour-interviewer-par-filiere3e/

  60. Jules says:
    mercredi, janvier 6, 2016 at 2:48

    Bonjour,
    Je suis actuellement à la recherche d’un partenariat avec un ingénieur (idéalement domoticien) afin de développer un produit.
    Connaissez-vous des réseaux qui me permettraient d’aller à la rencontre de personnes possédant ce profil?
    Un grand merci d’avance pour vos tuyaux!

  61. rouselle says:
    mercredi, janvier 6, 2016 at 12:57

    par qui a ete inventé la domotique svp URGENT!!!!

  62. Bruno De Latour says:
    jeudi, janvier 7, 2016 at 12:38

    voici un article sur le sujet : http://www.domotinnov.fr/bruno-de-latour-interviewer-par-filiere3e/

  63. Abdel Aslam Mohamed says:
    mardi, janvier 3, 2017 at 7:23

    Wahooou merci énormément grâce à cette article j’ai eu 20/20 à mon devoir de techno de 3ème, merci beaucoup !

  64. Bruno De Latour says:
    mardi, janvier 10, 2017 at 10:44

    Voilà qui nous fait bien plaisir, merci et Bravo !

3 Trackbacks

  1. By Veille du 14 avril 2014 | Veille FFD on Avr 13, 2014 at 15:05

    […] De Latour : Non c’est public Bruno De Latour : Merci mille fois pour vos encouragements… on essaie de faire de notre mieux… depuis […]

  2. […] non spécialisés entendent parler du concept, ils ne peuvent s’empêcher de l’évoquer et de faire rêver le grand public, arguant que la domotique apportera sous peu des services révolutionnaires dans la maison. Or, la […]

  3. […] En savoir plus sur la domotique sur WiKIPEDIA ici La domotique envahit la maison La maison intelligente domotique definition origine du mot domotique a quoi sert la domotique objet domotique histoire de la domotique […]

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *