OCTOBRE 2006 N°205
L’ECLATEMENT DES USAGES

Posté le 01/10/06 par Bruno De Latour dans Lettre mensuelle,  Aucun commentaire

 

La profusion d’offres de services dynamise le marché. Les scénarios d’usage sont bouleversés.
Une étude instructive réalisée auprès de 1000 ménages français.

D’ici 2010 le budget des ménages en service TIC (services mobiles, fixes, Internet, musique, vidéos, jeux vidéo) va augmenter de 2,2 % par an pour atteindre 123 € TTC par ménage. Aujourd’hui, les mobiles pèsent pour près de la moitié du budget familial et l’on prévoit une légère augmentation dans les prochaines années. Ce sont les services Internet qui connaîtront la plus forte croissance.
Dans sa dernière enquête réalisée auprès de 1000 ménages français, l’Idate met l’accent sur les convergences technologiques et l’éclatement des usages. Les comportements, indique l’étude, sont désormais dictés par des scénarios d’usage. Ceux-ci intègrent la situation (fixe ou mobile), le type de consommation (individuelle ou collective. Un adolescent sur deux dispose d’un téléviseur), l’interlocuteur à qui l’on s’adresse, l’ergonomie du terminal, le coût du service et sa disponibilité. Ainsi la consommation télévisuelle en différé est en progression.
Particulièrement chez les 15-24 ans qui visionnent des programmes enregistrés. 56 % des téléspectateurs sont séduits par les offres de SVOD qui permettent d’échapper aux grilles de programmation. Jusqu’alors passif devant son “ petit écran ”, le consommateur-internaute est de plus en plus actif et participe même à l’édition de contenus. 25 % des internautes met à disposition des photos sur le Web, 50 % des adolescents crée son blog ou va le faire. Sans négliger le fait qu’un internaute sur six déclare regarder la télévision tout en surfant sur Internet.
On passe d’un scénario d’accumulation des produits, à un service dématérialisé, accessible à tout instant sur différents terminaux. Il convient désormais de s’adresser au marché de manière segmentée avec des offres dédiées, ciblant chaque membre du foyer. Le marketing haute couture de l’IT.

Bruno de Latour

Pour lire toute la lettre abonnez-vous.

dn205g

Poster un commentaire

Votre email ne sera jamais publiée ou partagée. Les champs obligatoires sont marqué d'une étoile *